.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
» Stargate Zone Atlantis
Lun 11 Avr - 14:47 par Invité

» Olbace
Jeu 31 Mar - 20:02 par Invité

» Devenir coupin?
Sam 26 Mar - 16:11 par Invité

» arcadia
Mar 22 Mar - 17:46 par Amélia williams

» Un départ désolée
Mer 2 Mar - 12:36 par Amélia williams

» Okazaki
Ven 19 Fév - 4:20 par Invité

» Sokujitsu
Lun 15 Fév - 17:13 par Invité

» Aube des mondes
Lun 1 Fév - 11:35 par Invité

» Rain Of Madness
Sam 23 Jan - 17:59 par Invité


Partagez|

ABC je veux que l'Empereur soit défait [Crowd / Arès]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: ABC je veux que l'Empereur soit défait [Crowd / Arès] Mer 8 Juil - 10:52
Le Dieu de la guerre se remettait lentement de sa mésaventure avec l'Empereur. Il le haïssait bien plus que n'importe qui, il ne voulait qu'une chose : l'extermination du culte de l'Empereur. Cette chose avait changeait tous les plans de tous les dieux. Mais il fallait voir ça comme une aubaine de montrer sa puissance. Seul un Dieu n'avait aucune chance contre le protecteur de l'humanité, mais en s'unissant avec différentes catégories de personnes et les autres dieux il était dès lors possible de détruire l'usurpateur de pouvoir.

L'arrivée de la bibliothèque d'Alexandrie, l'affluence des connaissances lui avait fait prendre conscience qu'il y avait une autre forme de puissance que le Hard Power, le pouvoir de la violence, il existait bel et bien celui de la culture, du dialogue, de la confiance, le Soft Power. Arès devait conquérir de nouveaux publics pour réussir à détourner les fidèles de leur foi et briser progressivement la chaîne de l'Empereur Dieu et sa croisade. Le luxueux avait eut échos d'une chanteuse sous surveillance multiples, celle de l'Empereur mais également la sienne car il semblerait qu'elle n'aimait aucune forme d'oppression. Si Arès était d'une rare violence il avait posé sept lois qui permettaient aux gens de tout faire en tout légalité : Meurtres, proxénétisme, trafic de drogue, liberté d'expression, de mouvement, de réunion et de culte. Même si ceux qui croyaient en un dieu habitaient sur son île. Ceux qui étaient de Bellicity croyaient dur comme fer en Arès et reniaient l'Empereur. Une église était en construction, voilà qui serait une douce occasion de provoquer l'Empereur. Quoi qu'il en soit pour revenir à cette chanteuse, Arès avait prit la décision de prendre rendez-vous avec elle pour arriver à un accord commun.

Il s'était préparé avec l'aide de deux servants qui avaient purifié le corps du Dieu avant de l'habiller de sa tenue de reconstruction. Cette tenue novatrice aidait le dieu dans tous ses mouvements en plus d'aider son corps à guérir les terribles blessures. Après ça il avait enfilé son kimono rouge et noir avant de placer sa prothèse à la mâchoire pour qu'il puisse parler sans s'abîmer le visage. Sa canne en main et ses tongues de bois aux pieds le Dieu pris la route d'Ouraga en calèches à huit chevaux. Il voulait se faire discret et ne pas être trop vu bien qu'il assumait totalement son aspect physique. Mais pour ce qui allait suivre ce soir il préférait ne pas être vu. Pas simple mesure de sécurité. Le dieu laissait le paysage défiler devant lui à toute allure, il restait songeur, les mots qu'il avait reçu la bibliothèque l'avait frappé de plein fouet. Ses yeux balayaient le paysage pointilliste en voyant progressivement les paysages primaires céder la place aux paysages urbains.

Bientôt il arriva à proximité d'une grande scène de spectacle, le sable ne volait pas ce soir, le Dieu avait eu de la chance, le sable aurait pu endommager son visage fragile. La fameuse chanteuse était en concert. Le Dieu n'aurai aucune difficulté à l'approcher, après tout il était Arès. Rien n'était en mesure de l'arrêter dans ce monde. Il s'extirpa comme un vieil homme de la calèche pour ensuite vérifier la population autour de lui. Le luxueux se mit à marcher en direction de l'arrière-scène, là où il y avait les loges et tout le reste. C'était sans aucune retenue qu'il entra dans la zone réservé aux artistes et membres de la troupe. Il se glissa jusqu'à la loge qui l'intéressait celle de : Crowd. La loge était simple et l'artiste n'était pas là. Alors il prit place sur le siège face à la glace qui lui permettait de voir la porte d'entrée.

Il attendit quelques minutes. Puis finalement elle entra.

-Je vous attendez Crowd.

Malgré son état très affaiblit il était évident de le reconnaître pour n'importe quel habitant du monde des merveilles.

-Je sais bien que nous sommes, nous autres, Dieux, une menace pour la liberté que vous chérissez tant et pourtant je suis venu ici en ami. En… simple humain oppressé tout comme vous. L'Empereur-Dieu représente une menace pour toute forme de liberté. Je pense que nous avons des intérêts communs : Détruire l'oppression. Si je suis dans cet état.. pitoyable c'est parce que je me suis battu contre lui pour la liberté de mon peuple, mais je dois également le faire pour tous les peuples.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Alignement : Chaotique Neutre
Métier : Chanteuse
Messages : 79
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Localisation : Pyliorbis
MessageSujet: Re: ABC je veux que l'Empereur soit défait [Crowd / Arès] Mer 8 Juil - 18:21

Crowd avait reçu un message d'Arès, le Dieu de Bellicity, probablement celui qu'elle trouvait le plus stupide. Un être présomptueux qui, malgré le fait qu'il soit fort, était convaincu de mériter le titre d'Empereur, ce qui ne facilitait pas son respect pour lui. Cependant, elle était intriguée. Que pouvait bien lui vouloir ce Dieu stupide et violent ? S'il voulait la tuer, il n'aurait pas pris rendez-vous pour cela. De toute évidence, la finesse n'était pas son fort... Aussi, plutôt que d'annuler son concert, décida-t-elle de le jouer et même de rencontrer cet Arès.

Le concert se passe comme à son habitude, son pouvoir fonctionnait à merveille, les gens l'écoutaient et suivaient ses idées, pas toujours consciemment. Elle remercia le public. Ouraga était l'un des seuls endroits où elle pouvait être tranquille pour faire ses concerts. Bellicity était bourrée de gardes impériaux depuis que ce maudit prêtre avait décidé d'y construire une cathédrale. Les autres îles considéraient le fait de renier l'autorité des Dieux comme une trahison pure et simple. Mais Dyonisos se moquait bien de ce qu'il se passait sur son île. Aussi n'aurait-elle pas à fuir aujourd'hui... Normalement.

Elle rentra dans sa "loge", si on pouvait appeler ça comme ça, car le tout était composé de chaises montées rapidement, contenait un miroir abîmé et une boite de maquillage ouverte juste devant, posée à même le sol. Et puis il y avait ce Dieu, qui se tenait là, devant elle. Un mélange étrange de majesté et pitié, le genre d'homme qu'on ne sait si on doit admirer ou au contraire si on doit s'en moquer.

« Je vous attendais, Crowd. »

« J'espère que tu as au moins acheté un pass VIP pour venir me parler dans ma loge. » dit-elle comme si elle ne reconnaissait pas la personne à qui elle parlait. Elle n'avait volontairement pas rendu la politesse du vouvoiement.

« Je sais bien que nous sommes, nous autres, Dieux, une menace pour la liberté que vous chérissez tant et pourtant je suis venu ici en ami. En… simple humain oppressé tout comme vous. L'Empereur-Dieu représente une menace pour toute forme de liberté. Je pense que nous avons des intérêts communs : Détruire l'oppression. Si je suis dans cet état.. pitoyable c'est parce que je me suis battu contre lui pour la liberté de mon peuple, mais je dois également le faire pour tous les peuples. »

Crowd fixa son interlocuteur sans sourciller, écoutant ce qu'il disait. Elle hocha la tête par moments, montrant qu'elle était attentive. Elle sourit doucement et secoua la tête.

« Voilà une belle langue de bois. On aurait presque pu entendre ta soeur Athéna, par moment. "Je me suis battu contre lui pour la liberté de mon peuple !" Très convainquant. Je t'avoue que je suis stupéfaite. Je ne m'attendais pas à ce qu'Arès, le Dieu des bourrins soit désespéré au point d'essayer d'amadouer une des personnes qui se moquent le plus de lui en chanson. Il faut croire que l'Empereur t'a donné un sale coup sur la tête. »

Elle s'écarta un peu vers un sac et en sortit un T-shirt, pendant qu'elle continuait.

« Plus sérieusement, je ne vois pas pourquoi je ferais confiance à un Dieu qui, mis à part son évidente folie de vouloir combattre en face à face un être qui lui est infiniment supérieur, autorise le meurtre, le viol, le vol et autre sur son île. Ce n'est pas ce que j'appelle la liberté, c'est juste une orgie gigantesque. Et tu es stupide si tu crois que c'est ce que je cherche. M'enfin bon. Dis-moi, ô Dieu, qu'attends-tu de moi exactement ? Que je vienne chanter la décadence de notre monde dans ton palais pour conforter tes oreilles en manque d'insultes envers l'Empereur ? »

Pendant qu'elle prononçait ces mots, elle retira son T-shirt, dos à toi. Elle enfila dans le même temps le T-shirt qu'elle avait sorti du sac, avant de se tourner vers le Dieu.

« Je t'écoute. »


_______________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ABC je veux que l'Empereur soit défait [Crowd / Arès] Mer 8 Juil - 21:05
Arès n'avait pas prévu que cette chanteuse soit d'une insolence aussi marquée. Il n'aimait déjà pas du tout la manière dont il se faisait tutoyer. S'il y avait une chose qui l'insupporter c'était lui manquer ainsi de respect alors qu'il faisait des efforts pour être respectueux. À sa première réplique il n'avait rien dit, se contentant de soupirer en gardant son regard braqué dans le regard de son interlocutrice par l'intermédiaire du miroir en piteux état.

Après sa longue tirade il ne décrocha plus un mot en écoutant la jeune femme parler. Il gardait le silence en l'écoutant, ses yeux étaient légèrement plissés, comme s'il était préoccupé, non, en réalité il l'était réellement, l'Empereur-Dieu était quelque chose qu'il considérait réellement comme une menace, pour lui, ses frères et sœurs et les population, jamais aucun dieu n'avait demandé ce que lui demande. Jamais ils n'avaient forcés l'instauration de lieux de culte et celui-ci était libre. Son regard brumeux se détacha du miroir quelques instants pour regarder ses propres yeux.

Le moment ou elle le décria comme l'une des divinités qu'elle critiquait de ses chansons il eut un sourire, il le savait bien et ce sourire le montrait très bien. C'était même pour ça qu'il était là. Car il savait à quel genre d'artiste il s'attaquait bien qu'il le pensait plus douce, elle qui a un physique délicat et attirant. Cependant les divertissements sexuels n'étaient plus que tertiaire dans l'esprit du Dieu. Il voulait en premier lieu détruire purement et simplement l'Empereur avant de renverser Athéna pour enfin diviser Laeticia Mae en trois entre les trois derniers membres de la fratrie. Ou peu être mettra-t-il sous contrôle Athéna ? Le futur le dira. Mais la comparaison à sa sœur l'avait atteint et agacé, il en gardait les poings serrés et le regard un peu dur. Quand elle eut enfin fini il décida de se lever, ce fut difficile pour lui puisqu'il dût utiliser sa canne et le rebord de la table à maquillage pour se relever aussi droit que possible. De son pas lent, noble, magistral il tournait autour de la chanteuse habillée. Ses yeux brumeux se perdirent dans les siens quand ils le pouvaient, sinon, ils glissaient sur sa chevelure. Enfin il prit la parole d'une voix plus grave et mesurée.

-Il serait déjà préférable que vous posiez les bases de la politesse. Nous ne nous connaissons pas et nous n'avons pas élever les porcs ensemble. Donc vouvoyez moi. Il fit une petite pause détournant le regard, marchant toujours avec difficultés. Bien. Dans ce cas je vais être beaucoup moins poétique puisqu'il semblerait qu'être un minimum élégant n'est que synonyme d'idiotie lorsqu'on se nomme Arès. Je veux renverser l'Empereur-Dieu. Si seul je ne peux rien faire, je sais que si ma fratrie est unie nous pourrons renverser cet usurpateur. Considérez-moi comme vous voulez, si vous me jugez à ce moment précis je ne le fais pas, pourtant je pourrai vous tuer, là, ici maintenant sans faire de questions et prendre quelqu'un d'autre. Mais non, je refuse cette idée car une personne de votre trempe que je veux. Je voudrai que vous m'aidiez, lors de vos concert, à réduire à néant la foi des croyants de l'Empereur, en échange je vous offre le nécessaire pour vous couvrir s'il y a un problème. Bellicity est « surveillé » pour ceux et celles qui ne connaissent pas l'île. Cette cathédrale en fait va accroître la haine envers l'Empereur, plus l'Empereur voudra contrôler l'île plus il va être détesté. Voilà. Je couvre également tous les frais de vos concerts. Cela vous semble-t-il raisonnable ou non ?

Il s'était arrêté de marcher au moment ou il parlait de l'Empereur, ses yeux trahissaient une certaine amertume, mais on voyait bien que cela ne concernait nullement son échec. Plutôt la dégradation de con peuple. Arès changeait, s'il restait une huître sentimentale, sa défaite lui avait prendre conscience que ses populations l'aimait, qu'il était populaire même chez les femmes. Il tourna la tête vers la chanteuse avec une difficulté marquée. Si bien qu'une toux très grasse et ensanglantée s'écrasait contre la paume de la main qu'il avait porté à sa bouche. Il posa son regard intense remplit d'un charisme à la fois vieillot et magistral pendant qu'il essuyait sa main sur son mouchoir.

-Pensez vous réellement Hankou Nozomi, que je viendrai ici m'enticher pour ma seule et unique cause… alors que je pourrai guérir bien plus rapidement en restant cloué dans mon « beau et immense palais ».

Son ton se voulait résonant lorsqu'il l'appela par son identité entière, mais également sincère et solennel lorsqu'il évoqua sa guérison, il voulait sortir son peuple de cet esclavage naissant. Il sentit un long silence. Et essaya un gros coup de bluff pour dénicher une réponse positive de la chanteuse.  Ses tongues claquaient vers la porte en rythme avec sa canne.

-Je comprends votre refus. Si vous pensez que l’hôpital se fou de la charité c'est légitime je comprendrai, après tout vous semblez mettre tout le monde dans le même sac, mais je ne suis clairement pas le même que l'Empereur. Au revoir.

Il passa finalement la porte de la loge après avoir prit connaissance des mots de la jeune femme et s'en aller sans rien ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Alignement : Chaotique Neutre
Métier : Chanteuse
Messages : 79
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Localisation : Pyliorbis
MessageSujet: Re: ABC je veux que l'Empereur soit défait [Crowd / Arès] Jeu 9 Juil - 1:48

Hankou continuait de fixer le Dieu. Son choix était fait : elle s'en moquerait, définitivement. Elle l'écouta longuement, le laissant expliquer ce qu'il avait à expliquer. Elle comprenait ce qu'il disait, était même d'accord parfois. Mais trop de choses lui hurlaient de ne pas accepter son offre. Il y avait des choses intéressantes, mais beaucoup trop de choses sonnaient faux pour elle.

« Pensez vous réellement, Hankou Nozomi, que je viendrais ici m'enticher pour ma seule et unique cause… alors que je pourrais guérir bien plus rapidement en restant cloué dans mon "beau et immense palais". »

Bien sûr qu'elle ne le pensait pas. Elle le provoquait ouvertement pour le tester, et le test n'était pas concluant. Il correspondait bien trop à l'idée qu'elle se faisait de lui. Attaché à son statut et inconscient. Elle continua de le fixer alors qu'il continuait.

« Je comprends votre refus. Si vous pensez que l’hôpital se fout de la charité c'est légitime, je comprendrai, après tout vous semblez mettre tout le monde dans le même sac, mais je ne suis clairement pas le même que l'Empereur. Au revoir. »

Elle réfléchit. L'aspect financier ne la dérangeait pas énormément. Elle avait déjà un certain nombre de mécènes un peu partout dans la basse population. Mais avoir l'appui d'un Dieu pourrait être un gros avantage... D'une certaine façon. Le plus intéressant était, bien évidemment, la protection sur Bellicity. Elle sourit en coin. Ses concerts sans poursuites lui semblaient toujours manquer de quelque chose. Et puis, la simple idée de s'associer à cet homme qui pensait mériter tout le respect du monde l'irritait. Elle le regarda s'approcher de la porte.

« Je ne respecte que ce que je pense le mériter. Nous nous reverrons peut-être quand vous, les dieux, vous seraient tous suicidés en essayant de tuer la seule personne qui puisse effacer et réécrire l'univers, pendant que je ferai mon possible pour libérer les populations de tous les types de jougs que chacun de vous à sa manière met en place, apparemment sans même s'en rendre compte. Au plaisir. »

Elle le salua d'un revers de main sans lui donner plus d'explications. Après tout, il n'avait besoin de rien de plus de sa part et il semblait que sa présence lui déplaise autant qu'à elle. Alors autant écourter pour chacun d'eux.


_______________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ABC je veux que l'Empereur soit défait [Crowd / Arès]
Revenir en haut Aller en bas

ABC je veux que l'Empereur soit défait [Crowd / Arès]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» J'veux bien qu'on soit potes, ouais~ [Takao Kazunari - Liens]
» B-S. Faust von Freud ♦ " Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! " - Sigmund Freud. [terminée] (1er délai : 1.3.15)
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» Monologue de l’Empereur Jacques 1er à nos contemporains
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wonderland City rpg :: Partie administrative :: Rp Fini-